La société de consommation solde ses productions...

    L'histoire des promotions telles que nous les connaissons aujourd'hui, est étroitement liée à la naissance des grands magasins. Ces derniers voient le jour dans la capitale française dès 1824 avec l'inauguration de "La belle jardinière". En 1852, c'est au tour du plus emblématique, "Au Bon Marché" d'A. Boucicaut, d'ouvrir ses portes. Suivent Le Printemps, Les Galeries Lafayette, la Samaritaine... .

     Acheter devient alors une distraction à la mode en plus d'une nécessité, le prétexte d'une sortie dans un endroit confortable au décor souvent fastueux. Mais la véritable révolution des grands magasins, en plus de leur surface, c'est l'entrée libre, le prix fixe et l'étiquetage systématique des articles, la multiplicité des produits réunis au même endroit et enfin l'usage de la réclame.

Reproduction interdite sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
 
     Toutefois ce nouveau système de vente en masse entraine la multiplication des produits, et par conséquent, celle des invendus. Les grands magasins, s'inspirant de l'idée de Simon Mannoury, se mettent à faire des rabais réguliers afin d'écouler leurs stocks. Cette pratique se généralise et aura encore de beaux jour devant elle grâce à notre société reposant sur le paradigme suivant : "consommer c'est exister", quitte à multiplier les gaspillages...

E.M

0