Du poisson au gardien : Oudon.

Cabriole d'un poisson ayant envie de visiter le reste du monde.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).



        En face de Champtoceaux (ici), Oudon, en Loire Atlantique est une commune de 3.550 habitants juchée sur un coteau constitué de schiste et de gneiss - comme d'ailleurs la ville du Maine et Loire qui lui fait face - qui délimite la vallée encaissée de la Loire. Dans le nord d'Oudon, les paysages diffèrent : la zone alluviale laissant place à un bocage caractéristique du pays (Ancenis).



Le sommet de la tour médiévale avec le blason de la ville.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).



        De par sa situation géographique en Bretagne (les "Marches") et sur la Loire, Oudon représentait un important site stratégique si bien que la ville est dominée par un château fortifié - en ruines depuis la Seconde Guerre - et surtout une emblématique tour médiévale de la toute fin du XIVème siècle. En témoignent les récurrents sièges de 1174, 1214, 1230, 1234 menés par les rois d'Angleterre (et aussi comtes du Maine, d'Anjou ...) et finalement par le roi de France Louis XI.



Étang sur le cours du Hâvre (petit affluent de la Loire). Le pont ferroviaire l'enjambant correspond à la ligne TER entre Nantes et Angers.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

Un gardien médiéval gardant Oudon.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).


0