Le gâteau nantais


Gâteau nantais (Click'ncook).

Histoire

Le port de Nantes vers 1850.
        Le gâteau nantais est caractéristique de la pâtisserie du début du XIXème siècle à l'époque où le riche port de Nantes voyait débarquer sur les quais de la Fosse ou l’Ile Feydeau les délices des Antilles : sucre de canne, rhum ambré, vanille bourbon ... . Inventé en effet vers 1820 par un maître fouacier de la Cité des Ducs de Bretagne, un certain Rouleau installé rue du maréchal Joffre, le gâteau nantais est ainsi un heureux mariage de parfums exotiques. Mais ne vous y trompez pas, ce dessert facile à réaliser n'était pas à la portée de toutes les bourses, les ingrédients demeurant très peu courants et donc onéreux.

        Inscrit dans la tradition pâtissière de la ville, il a pourtant bien failli disparaître avant d'être de nouveau commercialisé par la biscuiterie nantaise LU entre 1910 et 1972. Gâteau de voyage, il se conserve environ trois mois sans être au réfrigérateur !


Recette 
Difficulté : facile
Préparation : environ 20 min

Pour 6 personnes

3 oeufs,
125 g de beurre salé en pommade (mou),
40 g de farine,
125 g de cassonade (sucre de canne),
50 g de sucre glace,
1 sachet de sucre vanillé (facultatif) ou 1 c.à.s de vanille liquide,
6 cl de rhum (plutôt ambré),
125 g d'amandes en poudre

Ustensile
1 moule de 22 cm de diamètre et 5 à 6 cm de hauteur,
un fouet et une spatule, etc ...


1. Battre le beurre avec le sucre en poudre, le sucre vanillé jusqu'à ce que le mélange devienne plus blanc que jaune. Ajoutez la poudre d'amande et 2 cl de rhum puis les œufs un à un. Mélangez en versant progressivement la farine sans désormais trop mélangez.

2. Préchauffez le four sur th. 6 (180 C°) et beurrez un moule antiadhésif (afin d'éviter que le gâteau n'accroche). Versez-y la préparation et enfournez pour 45 min.

3. Après la cuisson, démoulez le gâteau sur une grille en laissant la partie supérieure en dessous, arrosez-le aussitôt avec 2 cl de rhum. Laissez refroidir.

4. Bien mélangez le reste du rhum avec le sucre glace. Puis, à l'aide d'une spatule, nappez le glaçage sur le gâteau - il ne faut surtout pas déborder sur les côtés ! - pour en faire une couche blanche.


        Le gâteau est terminé, cependant, patientez une bonne journée avant de la déguster, les arômes mêlés du rhum, du beurre et de l'amande n'en seront que meilleurs. Recouvrez-le juste d’un film alimentaire en attendant.


Magit mat ho korf, hoc'h ene a chomo pelloc'h e-barzh.
" Nourris bien ton corps, ton âme y restera plus longtemps. "


A la néo-québécoise A.P, qui m'avait donné l'idée de cet article


0