Un colosse de béton sur la côte atlantique ...

      125 t de fer pour la structure métallique, 1.800 mètres cube de béton soit l'équivalent de 300 camions-toupies, 285 m² d'espace intérieur pour les 21 soldats assurant la surveillance permanente du littoral, 31 fenêtres en trompe-l’œil, 18 kilomètres de portée de tir ... telles sont les données propres à ce Blockhaus de Batz-sur-mer situé au sud de Guérande.


Découverte du Blockhaus avec mamie et les frères et sœurs en 2004.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

        Le contexte de construction est assez simple : en 1940, l'aviation allemande perd la Bataille d'Angleterre et la maîtrise des airs empêchant toute conquête de l'île. Si bien que la flotte et notamment les sous-marins reçoivent comme ordre de couler tous les navires provenant ou à destination des îles britanniques afin d'établir un blocus absolu. Or le ravitaillement en armes, en carburant et en vivres des sous-marins requiert la construction de bases à côtés de grands ports : Cherbourg, Brest, Lorient ... et Saint-Nazaire (base inaugurée en juin 1941). En outre la défense de ses bases est assurée par tout un système de fortifications, complété plus tard par " le mur de l'Atlantique ". Le blockhaus de Batz sur mer protégeait ainsi l'entrée de l'estuaire de la Loire et la base sous-marine. 

" Plus d’un millier de bunkers sont construits en Loire-Inférieure. Si la majorité est orientée vers la mer, une partie est construite à l'intérieur des terres dans un rayon de 10 kilomètres tout autour de la ville, assurant la défense terrestre du port. La forteresse de Saint-Nazaire est en train de naître... "


Pour en savoir plus :

ici : le site du blockhaus, particulièrement bien documenté.






0