La cité des comtes : Gand

        Ancienne capitale de la Flandre et première ville étudiante, Gand ou Gent est aujourd'hui le deuxième pôle urbain le plus peuplé de Belgique (agglomération de 450.000 habitants). Elle est située à la confluence de deux rivières stratégiques prenant leur source en France : l'Escault et la Lys. Le patrimoine architectural de prestige remonte à l'âge d'or de Gand, lorsque l'industrie drapière des XIVème et XVème siècles prospérait ; vers 1350, il faut avoir en tête que Gand est alors la deuxième ville d'Europe devant Madrid, Londres, Milan, Rome, Munich, Moscou ... ! Seul Paris était plus peuplée. Malheureusement, je n'y suis resté que quelques heures, trop peu pour découvrir tous les points de vue intéressants, toutefois, je vous en propose quelques-uns, principalement sur les rives de la Lys (notamment sur le fameux Graslei " le quai aux herbes ").


A gauche, les abattoirs (Vleeshuis) du XVème, à l’arrière plan : les alignements des façades du Korenlei, le "quai aux grains".
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

(De droite à gauche) La maison de la corporation des francs bateliers de style gothique aux armoiries de l'enfant de la ville : l'empereur Charles Quint, au n° 12 : la Maison des mesureurs de grains, et la façade derrière la terrasse d'un restaurant : l'austère Spijker, un ancien entrepôt à grains et la vedette du Graslei.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

En pierres bleues de Tournai, l'impressionnante tour à la croisée du transept de l'église saint-Nicolas de Gand, l'un de plus anciens édifices de la ville (XIIIème).
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

Les façades de la Korenmarkt, une place vitale où s'organisaient les marchés aux grains. Les entrepôts on été détruits au cours du siècle dernier, sans compter les destructions liées à la Seconde Guerre mondiale.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

(De gauche à droite) La façade baroque de l'hôtel De Beerie (1726), au milieu le "Den Witten Leeuw" (Le lion blanc) et enfin le " n° 7 " remanié en 1913.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).


Pensées pour les familles des victimes d'attentats commis à travers la planète durant ces derniers mois ...


0