1793 : exécution des soeurs de la Métairie

Debay Auguste H., La guillotine à Nantes en 1793, H 2.2 m x 1.7 m, 1838.

        Durant la Révolution, la guillotine de Nantes fut installée place du Bouffay. Sur le tableau, derrière la guillotine, le beffroi du Bouffay est d'ailleurs tout à fait identifiable. Au moins 150 personnes y auraient perdu la tête. Sur ordres du cruel Jean-Baptiste Carrier, la veille, le 17 décembre 1793, 24 artisans et laboureurs sont tués, parmi lesquels 4 enfants de 13 et 14 ans. Le 18, ce sont 27 prisonniers qui sont conduits à la guillotine, dont 7 femmes parmi lesquelles les sœurs La Métairie, âgées de 17 à 28 ans. Elles avaient été arrêtées à Nozay avec d'autres Vendéens. Gabrielle, Marguerite, Claire et Olympe sont les filles d'André Alexandre Vaz de Mello et de Marie Madeleine Charette de La Verdière, elles vivaient au château de la Métairie, au Poiré-sur-Vie, avant que le Révolution ne les entraîne sur les chemins de Galerne. Carrier donna l'ordre de tous les exécuter, sans jugement et sans délai. D'après la légende, très affecté par ces dernières victimes, le bourreau se suicida 3 jours plus tard.



0