Question ludique du mois : gravure

Quel port breton est représenté sur cette gravure ?


Indice 1 : soyez curieux, des indices permettent d'identifier relativement facilement le port en question par le truchement de " bâtiments-symboles ".

Indice 2 : jusqu'en février 2017, date des premiers coups de pelle, ce port disposait d'une glacière imposante (voir ici).

Indice 3 : ce port est créé au XVIIème siècle, sur une confluence bien identifiable également ci-dessus.

***




























Réponse : Lorient et en particulier son port et son arsenal.

        Lorient est fondé en 1666 pour encourager le développement de la Compagnie des Indes Orientales françaises, créée par Jean-Baptiste Colbert en 1664 à Port-Louis. Or l'exiguïté de ce premier port entraîne l'installation du chantier naval dans une zone de friche nommée à l'époque " le Faouëdic " et située en amont, à la jonction du Scorff et du Blavet. Le premier vaisseau qui y est construit s'appelle Le Soleil d'Orient. Les habitants, qui avaient pris l'habitude de se rendre à " L'orient " pour voir son avancement, donnèrent son nom à la nouvelle ville.

arsenal de Lorient
        Le nom breton An Oriant est une traduction postérieure à la création de la ville, celle-ci ayant été créée par Décret du Roi de France avec un nom de langue française. Toutefois, Lorient possèderait néanmoins une origine bretonne, lorsqu'il fallut baptiser la nouvelle ville, la compagnie aurait trouvé en 1721 une indication d'un nom plus ancien dans un manuscrit sur vélin, déposé aux Capucins de Morlaix. Il relate que les sires de Rohan-Guémené possédaient un terrain sous le nom breton de Loc Roc'h Yann (penser à la prononciation en breton pour se rapprocher grandement du nom Lorient !). La compagnie aurait ainsi trouvé un nom pour son port naissant, en conservant la consonance du vieux nom du terrain et en harmonie avec l'essence de la création urbaine.

Au 1er plan, des pêcheurs sortent leur prise des bourriches. Sur l'Estacade, quai et pont-promenade, des portefaix, des vendeuses, et quelques militaires circulent. Au plan médian, le port maritime s'étend. Toutes sortes de bateaux y sont ancrés ou naviguent. A l'arrière plan, l'élévation urbaine dominée par la Tour de la Découverte et surtout les façades longilignes d'une partie de l'arsenal, avec à son extrémité un enchevêtrement de mâts de navires.


0