L’industrie de la chaussure à Fougères avant 1914 d’après les dossiers de faillite...



        L’analyse de 29 dossiers de faillite de fabriques de chaussures de Fougères entre 1855 et 1911 permet d’apporter des informations inédites sur l’émergence de ce bassin industriel, qui deviendra à la fin du XIXe siècle l’un des tout premiers centres français de production. Un certain nombre de Fougerais qui aspirent à une élévation sociale tentent de profiter de la croissance industrielle. Ce patronat, issu du milieu local, est peu ouvert sur l’extérieur et une certaine fermeture socioprofessionnelle s’observe que confortent les stratégies matrimoniales.
 
        Les dossiers de faillite constituent un révélateur des faiblesses d’une industrie en pleine croissance et permettent d’appréhender les dynamiques et freins à l’émergence du tissu économique local. L’échec s’explique par une multitude de facteurs. La faiblesse financière d’entreprises au capital social limité met en lumière le rôle joué par les banques locales dans le développement des industries de la chaussure. La compétence des dirigeants est souvent mise en cause. Il ne suffit pas d’être un bon technicien pour réussir. Les négligences ou incompétences dans l’approche comptable pèsent lourd. Une mauvaise qualité de l’organisation et de la maîtrise des coûts aggrave la situation. Les entrepreneurs sont fragiles face aux marchés. Cela crée un tissu industriel hétérogène où les grandes entreprises font figure d’exception.

Cucarull (J.), L’industrie de la chaussure à Fougères avant 1914 d’après les dossiers de faillite des entreprises, in Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 114-1, p 163-184, 2007.


L'article développe les points suivants :

Un approvisionnement national
Les données financières
Le patronat fougerais
La faiblesse financière
La défaillance de la direction
Une comptabilité approximative
Une mauvaise organisation et une maîtrise des coûts défaillante
L’imbrication entre activité commerciale et direction de l’usine


INTRODUCTION

        La mono-activité de la chaussure à Fougères, phénomène tout à fait original dans l’histoire de la Bretagne, qui fera de la ville à la fin du XIXème siècle l’un des principaux centres français de production, commence à sortir des limbes. Elle est le résultat d’une longue tradition industrielle, issue de la reconversion de l’industrie textile dans la première moitié du XIXème siècle. Mais le processus même de cette croissance reste obscur. Son développement a été jusqu’à présent envisagé le plus souvent du point de vue des luttes sociales, qui ont forgé l’identité ouvrière et les représentations qui sont encore présentes dans la population. Des documents originaux et jusqu’alors inexploités, les dossiers de faillite, offrent une opportunité de rentrer dans l’intimité de cette histoire : 29 dossiers conservés aux Archives départementales d’Ille-et-Vilaine offrent un panorama de ces industries entre 1870 et 1910.

        Les renseignements que l’on peut en tirer sont nombreux. Ils permettent de comprendre qui sont les entrepreneurs, comment fonctionne l’entreprise, quelles sont ses stratégies en termes d’investissements et de commercialisation. Cette source présente pourtant un certain nombre de limites. On peut tout d’abord se demander quelle est sa représentativité. En l’absence de registre récapitulatif, il est difficile de trancher. L’échec reste toujours un peu tabou. Un témoignage direct, celui de Jean-Marie Pitois, évoque pudiquement ces échecs et minore fortement le phénomène. D’un autre côté, les dossiers consultés sont le plus souvent partiels. Cela rend les comparaisons difficiles. Nous avons néanmoins tenté de les synthétiser mais les chiffres rassemblés dans les tableaux sont à prendre non pour leur valeur absolue mais pour la tendance qu’ils expriment.

Composition des actifs des entreprises en faillite.


***
        The analysis of 29 documents of shoe manufactories failure in Fougères, from 1855 untill 1911, allow to bring original informations about emergence of this industrial area that will become at the end of the 19th century one the most important production center in France. Some of inhabitants of Fougères who dream about social elevation try to take advantage of the industrial increasing. This manager isn’t so open-hearted to the other countries. Born from the local social environment,il is closed and they mary them with other shoes managers, with complex matrimonial strategies.

        The files of failure constitute a revealing of the feebleness about emerging industrie and allow to apprehend the dynamic and the problems about the emergence of the local economic environment. The failure has many reasons. The financial feebleness of these manufactories bring out the rôle of the local banks in the development of shoes industries. The competence of the bosses is often concerned. To be a technician isn’t sufficient to have a success. The carelessness or incompetence about book-keeping are very heavy. A bad organisation and control of cost aggravate the situation. The contractors are fragile face to the financial markets. It makes an heterogeneous industrial environment in which big enterprises appear as figure of exception.

0