1471 : mariage de François II de Bretagne


        En 1471, François II est à la tête du duché de Bretagne depuis treize années. Prince de la Renaissance, mécène, piètre homme d’État, cet homme de 36 ans, profondément attaché à l'autonomie de ses terres vis à vis du royaume de France, est confronté à un problème de succession le fragilisant politiquement. Lui qui ne veut ni s'opposer à ses vassaux de la haute noblesse ni à ses conseillers n'a en effet aucun descendant encore vivant d'avec Marguerite de Bretagne, sa première épouse Marguerite de Bretagne († 1469). Or, Gaston IV de Foix-Béarn, cherche un époux pour sa fille ... Marguerite, née en 1449. Le duc François II, alors dans une situation militaire et diplomatique délicate depuis qu'il défie, avec des barons du royaume, l'autorité du roi stratège Louis XI (le duc s'est allié au frère du roi Charles de Guyenne, au duc de Bourgogne, à celui d'Alençon et au roi d'Angleterre) envisage une nouvelle union comme un soutien supplémentaire.


        Le mariage se tient le 27 juin, au château de Clisson. Presque aucun détail sur les festivités ne nous sont parvenus, pas plus que le genre de relation entre les deux époux (sachant que la favorite du duc depuis 1461, Antoinette de Maignelais, meurt en 1475). D'autant plus que, les temps sont troublés : l'affrontement avec le roi du royaume de France tourne rapidement en sa défaveur et le duc breton est bientôt contraint de signer le défavorable Traité de Senlis en 1475. Celui-ci bride en effet largement ses aspirations à l'indépendance, la politique étrangère du duché devant désormais se conformer à celle de son puissant voisin. De ce mariage célébré en 1471 naitront cependant deux enfants, deux héritiers, deux filles : Anne, futur duchesse de Bretagne et deux fois reine de France et Isabeau, qui décèdera à 12 ans vraisemblablement d'une pneumonie. Les deux époux reposent, encore aujourd'hui, côte-à-côte, à l'intérieur de la cathédrale de Nantes, leur fille Anne ayant commandé un magnifique tombeau en marbre de Carrare, dessiné par Jean Perréal et réalisé par Michel Colombe.


***
        Addimeziñ a reas e Klison d'ar 27 a viz Mezheven 1471 gant Marc'harid Foix, lesanvet , merc'h da Gaston IV Navarra, kont Foix, ha div verc'h o doe : Anna ha Isabeau.

Pour en savoir plus :

Leguay (J.P.), Martin (H.), Fastes et malheurs de la Bretagne ducale 1213-1532, Rennes, 1982. Une référence avec le livre suivant...
Markale (J.), Les grandes heures de la Bretagne, Paris, 2008.
ici : Pocquet Du Haut-Jussé (B.A.), Le Conseil du duc en Bretagne d'après ses procès-verbaux (1459-1463), In: Bibliothèque de l'école des chartes. 1958, tome 116. pp. 136-169. Consultation le 31.10.2015. Ancien mais cependant intéressant.
Poisson (H.), Le Mat (J.P.), Histoire de Bretagne, Rennes, 2000.


0