Question ludique du mois : capitale


Quelle ville bretonne fut très brièvement la capitale de la France en juin 1940 ?


Indice 1 : devant l'avancée des troupes du IIIème Reich sur Paris, dans la nuit du 11 au 12 juin 1940, le chef du gouvernement Paul Reynaud envisage de choisir une capitale où le gouvernement, les institutions, leurs administrations, etc... pourraient se replier.

Indice 2 : mais établir la capitale de la République française dans cette ville établissant aurait requis 25 000 ouvriers, et trois mois de travail, pour bâtir une ligne défensive fermant la Bretagne. Or les armées allemandes rentrent dans les rues de Rennes dès le 18 juin, au-delà de la ligne défensive prévue !

Indice 3 : le gouvernement, après un court séjour dans le Val-d'Oise, s'installe finalement à Bordeaux comme en 1871 et en 1914, puis à Vichy.

L'Exode : des habitants fuient les bombardements et les zones de combat.
























Réponse : Quimper !

        Le général de Gaulle revient sur cet épisode dans ses Mémoires : « J'étais naturellement pour Quimper, non pas parce que j'eusse d'illusions quant à la possibilité de tenir en Bretagne, mais, si le gouvernement s'y repliait, il n'aurait pas tôt ou tard d'autre issue que de prendre la mer. Quimper était l'étape vers les décisions énergiques... ». Le 19 juin 1940, l'ennemi entre dans la ville et 2.000 soldats et officiers s'installent.

Une unité motorisée de l'armée française en 1940.

0