Question ludique du mois :

Où a été construit l'un des tout premiers I.G.H à usage d'habitation de France ?







Indice 1/4 : le premier IGH français, construit en 1934, se situe à Villeurbanne. Son nom... Gratte-ciel !



Indice 2/4 : selon les dispositions du Code de la construction et de l'habitation français, un IGH est un Immeuble de Grande Hauteur (+ 50 m), nécessitant des procédures spécifiques dans la prévention et la lutte contre les incendies.



Indice 3 : le second IGH breton est celui du Sillon de Bretagne à Nantes. Il a été construit entre 1970 et 1974.



Indice 4 : l'IGH que vous cherchez est également le point culminant de la ville.











Réponse : Les Horizons à Rennes.



      Dans les années cinquante, l’architecte Georges Maillols se voit en effet confier par le maire de Rennes, Henri Fréville, la rénovation d'îlots insalubres dans le quartier Bourg-l'Evêque. De plus, la ville devait faire face à un important boom démographique qu'elle ne parvenait que difficilement à accompagner malgré la construction de 30.000 logements depuis 1953. L'architecte s'investit alors dans la recherche d'un habitat moderne et générateur de bien-être pour tous, avec un principe fort " la géométrie comme base de l'architecture ". 


      Construites sur un terrain étroit en 1970, soit 3 ans avant la Tour Montparnasse de Paris, les deux tours des Horizons devaient loger un millier de personnes dans 480 appartements et abriter un garage-parking de 440 places. Les deux tours sont accolées par des terrasses, et le noyau central des tours sert de circulation verticale. D'une hauteur de 99,5 et 96 m, soit 35 étages, leur édification est très rapide : un étage par semaine. 


        Les Horizons, parfois nommées  « Les Tours Jumelles » ou « Les Tours Siamoises » offrent une vue imprenable sur Rennes et aujourd'hui ils font partie des symboles de la ville ou, pour reprendre les termes de leur architecte, le « témoin légitime de l’urbanisme contemporain ».


Fond d'archives Maillols.




Pour en savoir plus :

Fromentin (F.), Pallier (Y.), Grands ensembles urbains en Bretagne, Rennes, 1997, 112 p.




0