L'ancienne distillerie Normand




        En provenance de Saint-Nicolas-de-Redon, l’entreprise de bâtiment Normand s’établit à Vannes en 1862, avenue Saint-Symphorien. Tout proche, le logement de la famille est construit avenue de la Gare (aujourd’hui Favrel et Lincy). Dès 1874 (par autorisation préfectorale du 21 février), Emmanuel Normand, fils de Jean-Marie, établit sur des terrains voisins une distillerie-liquorerie qui se développe par la suite sur l’espace occupé par l’ancienne entreprise de construction. La façade de l’entreprise visible sur la carte postale, date de la même année, la grande halle d’entrée porte l’inscription : Compagnie Fine de Rhuys / Kirsch pur de Bretagne / Vins en gros.

        La distillerie est reprise en 1930 par les actionnaires Fournier-Beauchef, puis vendue à Pierre Oger en 1957. Les locaux ont été démolis par ce dernier en 1965 pour bâtir à cet emplacement un entrepôt adapté aux camions et chambres frigorifiques de la société « Armor Fruits », fruits, primeurs et légumes, gros et demi-gros. De nos jours, il subsiste cependant la maison d’habitation en coeur d’îlot, les piliers d’entrée de sa cour, rue Saint-Symphorien, ainsi qu’une partie des entrepôts perpendiculaire à la galerie d’entrée.

Pour en savoir plus :

LE Roux (J.), Une grande famille vannetaise : les Normands, Vannes, 2004.


0