Vertou et la sèvre nantaise (2/2) : la chaussée des moines.

     Les rives de la Sèvre nantaise sont à Vertou un lieu touristique très fréquenté. La Chaussée des Moines est un barrage construit au XIe siècle par les moines de l'abbaye Saint Martin. Grâce à cette édification, un large plan d'eau se dégage et permet ainsi l'installation d'un moulin à eau. Ce dernier fonctionnera d'ailleurs jusqu'en 1750. Le barrage remonte le niveau du lit majeur et donc facilite la navigation en amont sur la Sèvre et également sur la Maine. Enfin il établit une communication terrestre entre les deux rives.



     En 1755, une écluse fait son apparition sur la Chaussée. Transborder n'est ainsi plus nécessaire pour continuer la navigation le long de la rivière. Toutefois, le passage de l'écluse était un péage des moines qui monnayaient chaque passage. Pendant la Révolution française et notamment l'épisode de la contre-révolution vendéenne, l'ouvrage est largement endommagé, plusieurs brèches ont fragilisé l'ensemble. Il faudra attendre la Monarchie de Juillet pour que la Chaussée soit totalement restaurée.



     Aujourd'hui, la Chaussée des Moines constitue un point de départ d'excursions fluviales et de promenades à pied. Néanmoins, selon les saisons et les crues, le franchissement à pied sec de la Sèvre via la Chaussée est limité. En ce dimanche, notre ballade fut des plus agréables, malgré ce petit air frais vivifiant.



Pour tout ceux que le sujet pourrait intéresser :
ANTOINE (A.), (dir.), Les activités textiles dans l'Ouest, de Bretagne et des pays de l'Ouest, Rennes, PUR, 2000.
BARRAUD (R.), Vers un "tiers-paysage",  géographie paysagère de fond de vallées sud-armoricaines, héritage, évolution, adaptation, Nantes, sujet de thèse, 2007.
BORGELLA (P.), La Bretagne des moulins, Rennes, 1992.
BORREL (C.), « La mémoire industrielle de la Sèvre Nantaise », Fenêtres sur le Pays du Vignoble Nantais, paysage, patrimoine et art de vivre, Syndicat mixte du SCoT et du Pays du Vignoble Nantais, 2011
DUFOURNIER (B.), « La Sèvre Nantaise, de la meunerie à la minoterie », Archéologie industrielle en France n°12, 1985
LEMOINE (J.L.), RIO (B.), Rivières de Bretagne, Paris, 2005.
LOMBARDI (A.), « La Sèvre Nantaise, tumultueuse et SAGE », Le courrier de la Nature n°216, 2004.
PICHOT (D.), MARGUERIE (D.), "Approche pluridisciplinaire sur l'aménagement des petits cours d'eau par les sociétés médiévales dans l'Ouest de la France (VIIe-XIIe siècles)", in BURNOUF (J.), (dir.), Fleuves et marais, une histoire au croisement de la nature et de la culture. Pratiques sociales et hydrosystèmes, Paris, Archéologie et histoire de l'art, pp 111-125, 2004.
PINON (P.), Patrimoine fluvial, canaux et rivières navigables, Paris, 2005.
RAYMOND (B.), Moulins à papier, papeteries de la Sèvre Nantaise, Nantes, 2011
RICHARD (P.), « La chaussée des Moines, une construction millénaire », Regards sur Vertou au fil du temps n°4, Vertou, pp 14-22, 1996.
VIOLLET (P.L), Histoire de l'énergie hydraulique, moulins, pompes, roues et turbines. Da l'Antiquité au XXème siècle, Paris, 2005.

E.M

0