Le château de Pierre II à Guingamp

La tour-sud avant les restaurations de 2015. 
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

        L’actuel château dit " de Pierre II " du nom du Duc de Bretagne (1450-1457) auquel est traditionnellement rattachée sa construction, est un monument emblématique du patrimoine architectural de Guingamp. Les origines de la ville se confondent en effet avec celles de cette forteresse. Entreprises en 2005 par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), des fouilles archéologiques ont permis de mettre au jour trois phases.

        Au XIème siècle, très probablement vers 1034, une première enceinte et un château imposant furent construits à cet endroit sur des fossés non défensifs datant vraisemblablement du Xème siècle. La documentation historique mentionne ainsi l’existence d’une motte castrale évoquée pour la première fois en 1123. 

Vue aérienne du site à l’issue de la fouille. On distingue parfaitement les structures des trois enceintes (Cliché H. Paitier/Inrap).

        Au cours du XIIème siècle, cette enceinte primitive fut rasée et remplacée par une enceinte de plan polygonal irrégulier édifiée en pierre. Qualifié de « chastel de la motte de Guingamp » jusqu’à la fin du XIVème siècle, le château reconstruit fut, outre le lieu de résidence privilégié de Charles de Blois, le lieu où se retira Jeanne de Penthièvre, la veuve de ce dernier, après la bataille d’Auray en 1364.
       
        Détruite sur ordre du Duc de Bretagne Jean V, cette enceinte fut remplacée vers le milieu du XVème siècle par une forteresse d’artillerie. L’état actuel de l’édifice résulte du démantèlement ordonné en 1626 par le Roi Louis XIII.

Toujours la tour-sud avec la basilique Notre-Dame de Bons-secours en arrière plan.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

Pour en savoir plus :

Beuchet (L.), De la motte au château d’artillerie, la fouille du château de Guingamp (Côtes-d’Armor), Revue archéologique du Centre de la France [En ligne ici], Tome 48 | 2009. Mis en ligne le 25 février 2010, consulté le 8 juin 2016. 
Leguay (J.P.), Martin (H.), Fastes et malheurs de la Bretagne ducale 1213-1532, Rennes, 1982.
Leguay (J.P.), Vivre dans les villes bretonnes au Moyen Age, Rennes, 2009.
Le Goff (H.), Les riches heures de Guingamp des origines à nos jours. Guingamp, éditions de la Plomée, 2004.
Soulabaille (C.), Guingamp sous l'Ancien Régime, PUR, Rennes, 1999.
ici (texte original modifié) : Le château Pierre II, article repris par l'Office du tourisme de Guingamp. Consulté le 8 juin 2016.
ici et ici : Aménagement et mise en valeur des vestiges du château de Guingamp.


0