Marbourg : le berceau des langraves de Hesse (3/3)

Gisant de Konrad de Thuringe (1206-1240), grand maitre de l'Ordre teutonique et beau-frère de sainte Élisabeth de Hongrie.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

        Aux pieds du château, l'église Sainte-Élisabeth a été édifiée à partir du 14 aout 1235 sous l'impulsion de l'Ordre teutonique. Aussi, c'est l'une des plus anciennes constructions religieuses gothiques d'Allemagne. Élisabeth de Hongrie est landgravine de Thuringe. Très pieuse, elle se reconnait dans le mouvement de saint François d'Assise, adoptant même les principes de pauvreté et d'humilité. Son époux, le landgrave Louis IV meurt de la peste en 1227, rapidement, Élisabeth, enceinte, est chassée par sa belle-famille avec ses deux enfants. Elle fait construire en 1228 un hôpital pour les plus déshérités de Marbourg. Elle meurt à 24 ans en 1231 et canonisée dès 1235 par le pape Grégoire IX pour son " miracle des roses ". Ses reliques seront entreposées dans un reliquaire doré, chef-d’œuvre d'orfèvres rhénans, au sein de l'église construite en son honneur. Marbourg devient bientôt un lieu majeur de pèlerinage de la fin du Moyen Age. En grès rose, l'église-halle s'inspire de la cathédrale de Cologne. Les tours de 80 m de hauteur, dernier élément de construction, sont achevées en 1340. Lors de la Réforme, Philippe Ier, chef luthérien du Saint-Empire, dispersent les reliques de la sainte et transforme l'église en temple (Vienne, Stockholm et Košice en Slovaquie abritent aujourd'hui quelques une de ces reliques). Enfin, depuis l'avancée de l'Armée rouge en 1945, les restes de l'ancien maréchal et président du Reich P. v.Hindenburg, celui-là même qui est contraint de nommer A. Hitler chancelier, sont transférés dans l'église Sainte-Élisabeth.

***
        Diese frühest rein gotische Hallenkirche mit Dreikonchenchor wurde von 1235-1283 als Marienkirche des Deutschen Ritterordens und Grablege der späteren hessischen Landgrafen über dem Grab der Heiligen Elisabeth von Thüringen erbaut. Die farbigen Glasfenster zeigen das Leben der Heiligen Elisabeth und die Werke der Barmherzigkeit und gehören zu den bedeutendsten Beispielen gotischer Glaskunst. Spektakulär ist ebenfalls der mit Edelsteinen reich verziert goldene Elisabeth-Schrein. Das kunstgeschichtlich so bemerkenswerte Bauwerk wurde zu eine der bedeutendsten Wallfahrtsstätten des Abendlandes und blieb dies bis zur Durchsetzung der Reformation im 16. Jahrhundert.

Vous l'aurez deviné, l'église se situe au croisement avec la Deutschhausstrasse.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
Tympan du portail principal.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
Les anges veillent sur les frères Otto Ier et Johann.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
Guillaume II " le cadet " dans la lumière et les mains en croix.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
Les gisants des landgraves Heinrich Ier, Otto Ier et son frère Johann, Ludwig Ier Le Pacifique etc...
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
Gisants et lumière sur les landgraves (titre sans équivalence dans le royaume de France).
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
La somptueuse châsse de sainte Élisabeth en cuivre recouvert d'or.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
A l'occasion d'un phénomène céleste, ce document nous présente une vue de Marbourg en 1570.

        La château de Marbourg en forme de fer à cheval domine la ville sur son éperon de grès rouge à 290 m. La présence d'un bâtiment défensif protégeant la vallée sur les flancs raides de la colline est attestée dès le XIème siècle. Malheureusement, au cours de la journée, très peu de photographies du fait de batteries vidées de toute énergie. Une grande frustration...

Les toits d'une aile du château à partir du chemin d'accès escarpé.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
L'horloge d'une autre aile de la citadelle abritant aujourd'hui certains départements de la célèbre université de la ville.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

Dans le vallée, le Rathaus (mairie) de style gothique édifié au XVIème, ressemblant dans son aspect aux ailes Renaissance du château.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

Pour en savoir plus :

ici : éléments d'identification des tombeaux dans l'église Sainte-Élisabeth, Deutsche Digitale Bibliothek, Kultur und Wissen online. Consultation 04/07/2016.
ici : Marbourg, la ville protestante de Hesse, article du 9 juillet 2016.


0