La Grand'rue du Faou


Le portail bleu de la Grand'rue et la place des anciennes halles.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

        La Grande rue relie les entrées nord et sud de la cité du Faou. Déjà à l'époque romaine, c'est un lieu de passage " obligé " entre le Léon et la Cornouaille, entre Brest et Quimper. Le Faou se situe en effet au niveau d'un gué au dessus d'une petit rivière côtière, élément d'ailleurs déterminant qui permet  à la cité de prospérer avec l'installation de foires, marchés, relais de poste... L'autre richesse du Faou réside dans son port : le bois des forêts proches est acheminé du Faou jusqu'à l'arsenal de Brest. Aussi, le long de ce passage ancien très fréquenté se concentrent les maisons de notables et de marchands. Leur architecture permettait aux étages en saillie de déborder sans gêner la circulation. Une telle densité de maisons en pans de bois (la plus forte du Finistère) présente de réels risques d'incendies, si bien qu'à partir du XVIème siècle, plusieurs ordonnances royales interdisent ce mode de construction. La tolérance des autorités explique que Le Faou ait pu conserver ses 150 maisons médiévales jusqu'à la fin du XVIIème siècle.

Maison à encorbellement, typique du Faou.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

        Par la suite, l'étroitesse de la grande rue devient un obstacle à la fluidité du trafic et à la modernisation des axes routiers. Son élargissement est ainsi décidé en 1764. Le 12 août 1858, le couple impérial s'arrête temporairement dans la grande rue du Faou, ainsi que le peintre Eugène Boudin (1867). Finalement, les dernières démolitions sont programmées dans la Grande rue du fait de l'arrivée du chemin de fer dans la région.

La Grand'rue, en bénéficiant d'un court instant où le trafic automobile était réduit. 
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
La Grand'rue au bord du Faou.
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
"Boucherie-charcuterie".
Reproduction, utilisation et modification interdites sans autorisation - Tous droits réservés - All rights reserved (art L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).

Pour en savoir plus :

Eugène Boudin, Notes d'un voyage en Bretagne (1867), publié par le Mercure de France du 15 juillet 1924, consultable ici.
ici, Hier et aujourd'hui au Faou, 12 avril 2016.
Douard (C.), Le Bris du Rest (E.), Toscer-Vogel (C.), Entre mer et fleuve, Le Faou et son canton, Rennes, 1998.


0