Un Irlandais en Bretagne (3)

Pêcheur breton exposé à la Hugh Lane Municipal Gallery, Dublin.




        A l'image de William-John Leech et de Stanhope Forbes, l'irlandais Aloysius O'Kelly séjourne à plusieurs reprises en Bretagne, d'où il peindra à partir de 1876 une dizaine de toiles de taille moyenne. Car sa formation à l’École des Beaux-Arts de Paris terminée, il entreprend le même " tour de France " en dehors de la capitale que ses compatriotes britanniques. Or les frais de subsistance étant plus abordables dans la région, il choisit de s'installer à Concarneau, Pont-Aven ... pour les paysages pittoresques, les petits ports, le littoral accidenté et les riches costumes locaux. Il cohabite alors avec le peintre Thomas Hovenden qui devient son mentor.



        Avec cette peinture ci-contre, le style d'A. O'Kelly a profondément évolué par rapport à ses premiers portraits plus académiques et plus sombres. Ici, le geste est beaucoup plus fluide, il utilise une palette chaude et emploie une myriade de couleurs mélangées pour rehausser les tons chair, ce qui est particulièrement évident au niveau du front. 




En attendant le retour, Concarneau, vers 1889.



        La scène ci-dessus se situe sur la jetée de Concarneau, très populaire chez les artistes du temps (Cf. telles les scènes peintes par Fernand Legout-Gérard). La peinture, bel exemple de style impressionniste d'Aloysius O'Kelly, n'est pas initialement intitulée comme aujourd'hui. L'intérêt de cette toile réside dans son choix de la lumière, des tons pastels délicats pour traduire l'impression d'un jour d'été doux. La lumière rayonnante semble se refléter sur l'eau dont la surface est agitée par la brise. La mère semble se concentrer sur l'eau léchant le quai alors que l'enfant regarde en direction de la mer, dans l'espoir d'apercevoir le bateau de son père rentrer au port.



Vieille église à Concarneau.


Le vitrail, vers 1905.

Un pardon breton.



        Né à Dublin en 1853 dans une famille d'artistes (Cf. son oncle maternel, le sculpteur J. Lawlor), il s'éteint dans la même ville en 1936 après avoir parcouru et peint l'est étasunien, le Connemara, l’Égypte, le Soudan ... et la Bretagne !


Aloysius O'Kelly.




Pour en savoir plus :

Campbell (J.), Peintres irlandais en Bretagne 1880-1930, Pont-Aven, 104 p, 1999. La toile En attendant le retour est d'ailleurs la couverture de ce livre.
ici (anglais) : Aloysius O'Kelly 1853 - 1936, Irish Art Archive.
ici : Un Irlandais en Bretagne (1), article publié le 6 janvier 2015.
ici : Un Irlandais en Bretagne (2), article publié le 9 avril 2015.



0