1er mai, c'est le muguet !

     La tradition du muguet remonterait à Charles IX qui, en 1561, en a offert aux dames de la cour en souhaitant qu'il leur porte chance. Depuis le début du XXe, le muguet est associé à la Fête du travail, instaurée en mémoire des morts de la manifestation du premier mai 1886 à Chicago. Popularisée avec les congés payés, la vente de brins de muguet dans les rues par des jeunes est devenue une habitude annuelle.



     Le pays nantais est la région par excellence du muguet, avec 80 % de la production française (soit 60 millions de brins). La culture du muguet occupe 200 Ha répartie en 6 communes du pays nantais. C'est une culture couteuse car nécessitant une importante main d’œuvre : environ 7 000 saisonniers sont employés autour de Nantes lors de la récolte. Toutefois si les volumes sont maintenus, le nombre de producteurs ne cesse de diminuer, ils ne sont plus qu'une trentaine aujourd'hui.

©JS Evrard/SIPA

Photographie publiée dans Ouest France en avril 2011.
     
     Le grandiflora de Nantes est la variété de muguet la plus répandue en France. Son cycle dure six ans mais après trois ans, il foisonne et le plant doit être divisé en de nouvelles boutures. A l'origine, le muguet était cueilli en forêt, puis des bourgeois l'ont cultivé en améliorant les variétés. Au XIXe, les maraichers nantais commencent à en produire. En 1920, 1 200 colis de muguet sont vendus dont la moitié à Paris. Aujourd'hui le muguet grandi sous des châssis en bois ou sous des serres. La quantité de lumière y est dosée pour permettre une récolte à l'époque idéale entre le 20 et le 26 avril.

E.M

0